Profil de projet — Appui à la formation en gestion des ressources naturelles

Télécharger le profil de projet :

Aperçu

Aperçu

Appui à la formation en gestion des ressources naturelles - Aperçu
CA-3-A032152004
4 874 258 $
Université Laval (CA-CRA_ACR-3119278950)
2008-08-19 - 2014-03-24
Fermé
Pays / région • Sud du Sahara, régional (100,00%)
Secteur • Agriculture
Éducation et formation dans le domaine agricole (31181) (15,00%)
• Agriculture
Recherche agronomique (31182) (5,00%)
• Sylviculture
Éducation et formation en sylviculture (31281) (65,00%)
• Sylviculture
Recherche en sylviculture (31282) (10,00%)
• Protection de l'environnement, général
Éducation et formation environnementales (41081) (5,00%)
Marqueur politique • Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (objectif significatif)
Description et résultats

Description

Ce projet vise à renforcer les capacités institutionnelles et techniques de partenaires d'enseignement de niveaux universitaire et technique de trois pays d'Afrique du Centre en vue d'en faire des pôles d'excellence pour l'ensemble de la région en matière de formation et de recherche en gestion durable des ressources naturelles. Pour les pays d'Afrique centrale, les ressources naturelles représentent effectivement à la fois une source de revenus importants pour l'État ainsi que la base de la subsistance pour les populations locales. Le défi de la gestion durable de ces ressources nécessite toutefois des capacités bien spécifiques au sein des différents groupes d'intervenants (administration, secteur privé, ONG, etc.), capacités qui présentent des lacunes critiques en Afrique centrale, notamment en République démocratique du Congo (RDC). Ce projet vise à combler ces lacunes, en favorisant la coopération Sud-Sud, et ce à travers notamment des activités de révision des programmes d'enseignement, de formation de formateurs et de concertation régionale.

Résultats atteints

Parmi les résultats obtenus jusqu'en mars 2014 : i) 11 candidats complètent actuellement leur formation doctorale pour assurer à terme l’enseignement universitaire aux futurs ingénieurs forestiers en RDC, Gabon et Cameroun. ii) 103 ingénieurs forestiers universitaires et 24 ingénieurs techniciens ont gradué et rejoignent le marché du travail. iii) 1 programme universitaire et 2 programmes techniques ont été développés en RDC, 2 programmes de formation universitaires ont été renforcés au Cameroun et au Gabon. iv) 18 établissements universitaires et techniques de 9 pays de la Commission des Forêts d'Afrique Centrale se sont concertés pour développer un projet élargi de formation en foresterie en Afrique centrale, ce qui a permis d'accroître la capacité de réseautage Sud-Sud et Nord-Sud. v) 7 partenaires ont reçu de l’équipement de laboratoire et le pavillon du département de foresterie de l’Université de Kinshasa a été rénové. vi) Le Réseau des institutions de formation forestière et environnementale de l’Afrique centrale (RIFFEAC) a bénéficié d’un appui technique pour le développement de leur site internet ce qui permet de renforcer les communications avec les institutions d’enseignements d’Afrique centrale. Il a également rendu disponible aux pays partenaires les cours qui ont développés et révisés.

Finances

Finances


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Date de la transaction Type Valeur
18-02-2014 Déboursé (115 796 $)
14-08-2013 Déboursé 180 027 $
18-02-2014 Déboursé 113 274 $
07-02-2014 Déboursé 115 796 $
Pourcentages des pays par secteur
Information reliée

Information reliée

Appui à la formation en gestion des ressources naturelles - Information reliée
Activités reliées
Projet d'appui au renforcement des capacités institutionnelles
Liens reliés
Site web du partenaire — Université Laval
Divulgation proactive
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique
Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Bilatéral
Autres formes d’assistance technique
Légende

Les cercles colorés indiquent le nombre de points de repère à proximité. D’un simple clic sur le cercle vous changez d’échelle pour accéder à l’information sur les projets.

2 à 9 points de repère 10 à 99 points de repère 100 à 999 points de repère 1 000 à 9 999 points de repère
Point de repère


Note : La Banque de projets donne accès aux données publiées par Affaires mondiales Canada selon le standard de l’Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA). Elle n'est pas conçue pour des fins de rapports officiels, mais pour fournir des renseignements sur les projets internationaux passés et actuels.

Date de modification: