Profil de projet — Initiative d'appui en éducation de base



Aperçu 

CA-3-A034233001
49 622 518 $
Gouvernement du Burkina Faso - Ministère de l'Économie et des Finances
2010-02-03 - 2018-11-09
Fermé
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique

Pays / région 

• Burkina Faso (100,00%)

Secteur 

• Équipements scolaires et formation :
Équipements scolaires et formation (11120) (20,00%)
Formation des enseignants (11130) (15,00%)
• Enseignement primaire :
Enseignement primaire (11220) (40,00%)
Éducation pour une meilleure qualité de vie pour les jeunes et les adultes (11230) (15,00%)
Éducation de la petite enfance (11240) (5,00%)
• Santé de base : Éducation sanitaire (12261) (5,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif principal)
• Questions touchant les jeunes (objectif principal)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Ce projet appuie les efforts du gouvernement du Burkina Faso pour la mise en œuvre de son Plan de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) afin d’améliorer l’accès à une éducation de base de qualité. Il cherche également à réduire les disparités en ce qui concerne les genres, les handicapés et les couches sociales et géographiques, et à renforcer les capacités institutionnelles du Ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA). Le projet continue l’appui financier et technique entrepris par le Canada au PDDEB en 2001. Entre autres activités du PDSEB, on retrouve : 1) la construction d'infrastructures scolaires (écoles, forages, latrines); 2) la fourniture d'équipement, de matériel didactique et de fournitures scolaires; 3) le renforcement des capacités du personnel du MENA pour la gestion des principales réformes entreprises en éducation de base. Le projet s’inscrit dans le cadre d'une mise en commun de fonds coordonnée par le Canada et d’autres partenaires techniques et financiers dont la France, le Danemark, le Luxembourg, la Suisse, l’UNICEF, et le Partenariat mondial pour l’éducation. Comme c'est le cas pour tous les projets de fonds commun, le Canada travaille en étroite collaboration avec d'autres bailleurs de fonds et le gouvernement du Burkina Faso pour favoriser la responsabilisation, la transparence et l'efficacité des systèmes nationaux; accroître la coordination et l'harmonisation entre les donateurs et renforcer la responsabilité mutuelle. Ce fonds commun favorise également un plus grand dialogue sur les politiques parmi les donateurs, le gouvernement et les partenaires, ce qui contribue à renforcer les efforts déployés pour fournir une aide ciblée et efficace et obtenir des résultats de développement à long terme. Le suivi et l'évaluation continus de ce projet sont réalisés de concert avec d'autres donateurs.

Résultats escomptés 

s.o.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu’à la fin du projet (janvier 2018) : 1) obtenu un accès amélioré à l'éducation en 2016, avec un gain de 166 246 élèves de plus inscrits au primaire, dont 83 858 filles et 82 388 garçons, et un gain de 64 488 élèves de plus inscrits au post-primaire, dont 39 585 filles et 24 903 garçons; 2) établi une progression continue de l’accès des filles à l’école où, pour la première année, le pourcentage des filles inscrites au post-primaire en 2016, soit 47,2 %, a été plus élevé que celui des garçons, soit 46,0 %; 3) réussi la mise en œuvre du processus de révision des programmes d'études du primaire et du post-primaire, dont l'adoption du Cadre d’orientation du curriculum en Conseil des ministres et le début de l'expérimentation des nouveaux programmes dans les écoles; 4) poursuivi l'implantation des comités de gestion impliquant la communauté et les parents d'élèves dans toutes les écoles, soit 11 292 écoles; 5) 578 agentes et agents de l’éducation, dont 120 femmes, ont reçu un appui de la Société d’accompagnement au renforcement des capacités (SARC) afin d’améliorer les compétences des agents de l’enseignement de base, de la formation professionnelle et de l’éducation non formelle. Ce, pour mettre en œuvre des actions d’amélioration de la qualité identifiées par le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA); 6) 500 agentes et agents des directions de l’éducation, dont 16 % de femmes, ont reçu un appui de la SARC afin d’accroître leurs compétences de gestion administrative et financière.

Budget et dépenses 


Budget original 176 944 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Fonds communs/financements groupés
Date de modification :