Profil de projet — Appui au Programme de développement stratégique de l'éducation de base au Burkina Faso

Télécharger le profil de projet :

Aperçu

Aperçu

Appui au Programme de développement stratégique de l'éducation de base au Burkina Faso - Aperçu
CA-3-D000113001
50 000 000 $
Gouvernement du Burkina Faso - Ministère de l'Économie et des Finances
2017-12-08 - 2022-03-31
Actif
Pays / région • Burkina-Faso (100,00%)
Secteur • Éducation, niveau non spécifié
Politique de l'éducation et gestion administrative (11110) (25,00%)
• Éducation de base
Enseignement primaire (11220) (40,00%)
• Éducation secondaire
Premier cycle de l'enseignement secondaire (11321) (32,00%)
• Politique en matière de population/santé et fertilité
Politique/programmes en matière de population et gestion administrative (13010) (3,00%)
Marqueur politique • Questions touchant les jeunes (objectif significatif)
• Questions touchant les enfants (objectif principal)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (objectif significatif)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif significatif)
• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (objectif significatif)
Description et résultats

Description

Ce projet vise à appuyer le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA) du Burkina Faso dans la mise en œuvre de son Programme de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) pour la période 2017-2022. Ceci est fait en contribuant à l’amélioration de l’accès des filles et des garçons de 6 à 16 ans à un enseignement de qualité. Le programme contribue aussi à l’atteinte de la parité filles/garçons dans l’accès aux études post-primaires et dans l’achèvement aux niveaux primaire et post-primaire. Les activités du projet comprennent : 1) la construction et l’équipement d’environ 4 000 nouvelles salles de classe chaque année pour le primaire et post-primaire; 2) l’augmentation du nombre d’enseignants qualifiés jusqu’à atteindre environ 105 000 enseignants en 2021; 3) l’adoption de mesures spécifiques pour encourager la scolarisation des filles; 4) la mise en place de programmes de formations adaptées pour les jeunes non scolarisés, des formations pour les enseignants, la mise en place de nouveaux programmes d’études; 5) la fourniture de manuels scolaires; 6) le renforcement des comités de gestion des écoles et des systèmes de contrôle interne et d’archivage du MENA.

Résultats escomptés

Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) des disparités d’accès à l’école sont diminuées améliorant ainsi la parité entre les filles et les garçons au primaire et au post-primaire; 2) une prestation de services en éducation de base de meilleure qualité; 3) des pratiques de pilotage et de gestion de l’éducation de base plus efficaces à tous les niveaux du système éducatif.

Résultats atteints

Parmi les résultats obtenus jusqu’en décembre 2020 : 1) le taux de réussite au Brevet d’étude du premier cycle de 2020 est de 36,5% (dont 32,7% chez les filles) contre 26,6% en 2019 (dont 22,6% chez les filles) soit une hausse de 9,9 et 10,1 points de pourcentage respectivement pour l’ensemble des élèves et les filles; 2) amélioration légère du taux de réussite au Certificat d’études primaires qui est passé de 65,8% en 2019 (dont 63,1% pour les filles) contre 65,9% en 2020 (dont 63,9% pour les filles); 3) baisse du taux d’achèvement au primaire de 1,4 point de pourcentage entre 2018/2019 et 2019/2020. Toutefois, le taux d’achèvement des filles est resté supérieur à celui des garçons sur la période. La tendance baissière observée au niveau des indicateurs s’explique par des facteurs exogènes au système éducatif (crises sécuritaires et sanitaires) qui ont provoqué un arrêt ou un ralentissement des services publiques en 2020. Malgré ces difficultés, grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers et à la mobilisation constante du gouvernement, le système éducatif fait preuve d’une grande résilience.

Finances

Finances


Budget original 10 500 000 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Date de la transaction Type Valeur
29-10-2021 Déboursé 7 500 000 $
Pourcentages des pays par secteur
Information reliée

Information reliée

Appui au Programme de développement stratégique de l'éducation de base au Burkina Faso - Information reliée
Activités reliées
Projet d’appui aux réformes institutionnelles et techniques pour l’équité (PARITÉ)
Liens reliés
Divulgation proactive
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique
Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Bilatéral
Fonds communs/financements groupés
Légende

Les cercles colorés indiquent le nombre de points de repère à proximité. D’un simple clic sur le cercle vous changez d’échelle pour accéder à l’information sur les projets.

2 à 9 points de repère 10 à 99 points de repère 100 à 999 points de repère 1 000 à 9 999 points de repère
Point de repère


Note : La Banque de projets donne accès aux données publiées par Affaires mondiales Canada selon le standard de l’Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA). Elle n'est pas conçue pour des fins de rapports officiels, mais pour fournir des renseignements sur les projets internationaux passés et actuels.

Date de modification: