Profil de projet — Approches innovatrices pour améliorer les pratiques d’alimentation des nouveau-nés et des enfants



Aperçu 

CA-3-D000142001
20 000 000 $
FHI 360
2014-03-21 - 2017-08-31
Fermé
Affaires mondiales Canada
MFM Enjeux Mondiaux & Développement

Pays / région 

• Burkina Faso (30,00%)
• Éthiopie (30,00%)
• Bangladesh (40,00%)

Secteur 

• Santé de base : Nutrition de base (12240) (100,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (activité non orientée)
• Questions touchant les jeunes (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Ce projet vise à améliorer la nutrition, la santé et le taux de survie chez les nouveau-nés, les nourrissons et les jeunes enfants qui vivent dans des pays où la malnutrition est endémique. Pour ce faire, il améliorera l'allaitement et l'alimentation des nourrissons au cours de la transition entre l'allaitement exclusif et l'alimentation familiale, appelée l'« alimentation complémentaire ». Dans le cadre de ce projet, on aura recours à des méthodes de pointe, telles que le marketing dans le secteur privé, les communications, le réseautage social, l'expertise en matière de technologies et l'assistance technique, pour susciter des changements sociaux et modifier les comportements de manière à améliorer les pratiques d'alimentation des nouveau-nés, des nourrissons et des jeunes enfants. Parmi les principales activités de ce projet : i) amener le secteur privé à prendre part à l'élaboration de stratégies de marketing favorisant l'amélioration des pratiques d'allaitement et d'alimentation complémentaire; ii) promouvoir un ensemble d'activités intégrées comprenant la promotion des pratiques d'allaitement optimal pendant la période néonatale et l'amélioration de l'alimentation chez les femmes au cours de l'adolescence, de la grossesse et de la lactation. Le projet vise également à renforcer la capacité des travailleurs de la santé de première ligne à lutter efficacement contre la malnutrition, à mener des activités de sensibilisation et de changement comportemental ainsi qu'à évaluer les répercussions et le rapport qualité-prix des interventions en matière d'alimentation qui ciblent les nouveau-nés, les nourrissons et les jeunes enfants afin de continuer à améliorer leur efficacité et de les reproduire ailleurs. Ce projet fait partie de l'engagement du Canada à l'égard de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Résultats escomptés 

Parmi les résultats escomptés de ce projet : i) taux accru d'allaitement exclusif parmi les nouveau-nés de 0 à 6 mois; ii) nombre accru de bébés allaités dans l'heure suivant la naissance; iii) taux de mortalité réduit chez les nouveau-nés et les nourrissons; iv) meilleures pratiques d'alimentation complémentaire chez les bébés de 0 à 23 mois; v) prévention de l'arrêt de croissance et de l'émaciation chez les enfants de moins de cinq ans; vi) plateformes de politiques et de programmes améliorées en ce qui concerne l'alimentation des mères, l'allaitement et l'alimentation complémentaire.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu'à la fin du projet (août 2017): 1) au Bangladesh, 99 % des femmes enceintes dans les régions d’intervention ont consommé des suppléments de fer, d'acide folique et de calcium pendant leur grossesse; plus de 120,000 femmes ont reçu des conseils sur la nutrition pendant la grossesse; 2) au Burkina Faso, plus de 50,000 femmes enceintes et allaitantes ont été conseillées sur l'allaitement maternel précoce et exclusive; à la fin du projet, 93 % des nourrissons âgés de 0 à 6 mois étaient nourris exclusivement au sein, comparé à 27 % au depart; 3) en Éthiopie, plus de 210 000 personnes ont participé à des conversations communautaires renforcées pour améliorer les pratiques d'alimentation des nourrissons et des enfants; à la fin du projet, 86 % des nourrissons âgés de 0 à 5 mois étaient nourris exclusivement au sein. L'amélioration des pratiques d'alimentation adaptées à l'âge des enfants a permis de réduire le taux de retard de croissance et l'émaciation, ce qui a sauvé environ 5,536 vies.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Contributions à des programmes ou fonds à objectif spécifique gérés par des partenaires d'exécution
Date de modification :