Profil de projet — Appui au Programme pour la protection des enfants au Ghana



Aperçu 

CA-3-D000306001
18 500 000 $
UNICEF - Fonds des Nations Unies pour l'enfance (41122)
2014-03-24 - 2019-03-31
Fermé
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique

Pays / région 

• Ghana (100,00%)

Secteur 

• Politique en matière de population/santé et fertilité : Politique/programmes en matière de population et gestion administrative (13010) (12,00%)
• Développement des services légaux et judiciaires :
Développement des services légaux et judiciaires (15130) (28,00%)
Droits de la personne (15160) (30,00%)
Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles (15180) (30,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif principal)
• Questions touchant les jeunes (objectif principal)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Le projet vise à mieux protéger les enfants contre la violence, l’exploitation, la maltraitance et la discrimination en renforçant les lois et les politiques nationales sur la protection des enfants, en améliorant les services de justice et d’aide à l’enfance et à la famille, et en sensibilisant le public sur les attitudes et comportements positifs et protecteurs envers les enfants. Le projet appuiera le développement d’une politique nationale sur l’aide sociale aux enfants et aux familles, ainsi qu’une politique de justice juvénile et offrira de la formation aux fournisseurs de services de protection de l’enfance en matière de prévention et d’interventions auprès des enfants en bas âge. Le projet offrira également un appui à l’élaboration d’un programme de travail social révisé; travaillera avec les chefs traditionnels et religieux à l’égard de la protection des enfants, y compris la lutte contre le mariage d’enfants, le mariage précoce et le mariage forcé; renforcera et mettra en œuvre un registre national exhaustif des naissances en portant une attention particulière aux régions du Nord qui sont difficilement accessibles, et finalement, formera les intervenants des unités de soutien aux victimes et de lutte contre la violence domestique du service de police du Ghana et les magistrats de certains tribunaux à être plus favorables aux enfants. Le projet se concentre sur les cinq régions les plus défavorisées du Ghana et atteindra plus de 4,5 millions d’enfants vulnérables.

Résultats escomptés 

Parmi les résultats escomptés dans le cadre de ce projet : 1) système de protection de l’enfance à l’échelle nationale qui protège mieux les enfants contre la violence, l’exploitation, la maltraitance et la discrimination dans les cinq régions les plus démunies du Ghana; 2) prestation renforcée des services juridiques aux enfants du Ghana.

Résultats atteints 

Les résultats obtenus à la fin du projet (mars 2019) comprennent ce qui suit : 1) des amendements ont été rédigés pour la loi sur l’enfance, la loi sur la justice s’appliquant aux jeunes, la loi criminelle et la loi sur la traite des personnes et présentés aux fins d’approbation par le gouvernement du Ghana; 2) 80 % des priorités établies dans les politiques de protection de l’enfance ont été mises en œuvre; 3) 7 878 enfants qui ont signalé avoir subi de la violence (5 820 filles et 2 058 garçons) ont été soutenus au moyen de services sociaux, de santé, de justice et d’application de la loi; 4) sur un total de 2 300, 1 850 agents d’aide sociale et de développement communautaire de bureaux métropolitains, municipaux et nationaux ont été formés sur la gestion de cas et les procédures opérationnelles normalisées nouvellement approuvées quant aux enjeux liés à la protection de la jeunesse; 5) 6 257 personnes (2 801 hommes, 2 221 femmes, 612 garçons et 645 filles) de 70 communautés ont été mieux informées sur la manière de se distancier des normes religieuses associées aux enjeux liés à la protection de la jeunesse, particulièrement le mariage d’enfants et la maltraitance; 6) 592 000 appels de partout au Ghana ont été reçus à la fin de 2018, au moyen de la plateforme de services mobiles Agoo; 23 % des appels concernaient le mariage d’enfants et l’enregistrement des naissances et 53 % des appels ont été faits par des femmes; 7) 272 693 personnes (118 071 femmes, 56 374 filles, 50 588 hommes et 49 606 garçons) de 1 681 communautés (notamment 61 districts dans 10 régions) ont été formées sur les enjeux liés à la protection de la jeunesse les plus répandus dans leurs communautés, à l’aide des trousses d’outils sur la facilitation de la protection de la jeunesse; 8) 100 communautés des régions du Nord et du Nord-Ouest ont été sensibilisées sur les enjeux liés à la protection de la jeunesse au moyen du programme de livres audio; 9) la naissance de 673 051 enfants (334 350 filles et 338 701 garçons) a été enregistrée au moyen de l’application mobile d’enregistrement m-Birth, entre 2015 et la mi-mai 2018. Durant la même période, 87,2 % de toutes les naissances enregistrées dans le registre des décès et des naissances du Ghana l’ont été au moyen du système m-Birth; 10) une cour adaptée aux enfants et aux cas de violence fondée sur le genre a été mise en place pour faire en sorte que les enfants ayant subi ce type de violence bénéficient d’un soutien et de procédures judiciaires qui tiennent compte de leur âge et de leur développement physique, psychologique et émotionnel. Cette structure de cour modifiée permet d’éviter que les enfants ayant subi de la violence fondée sur le genre aient à faire face à leur agresseur présumé. Le modèle judiciaire adapté aux enfants est considéré comme une réussite et, par conséquent, il est maintenant utilisé dans l’ensemble des 10 régions du Ghana.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Contributions à des programmes ou fonds à objectif spécifique gérés par des partenaires d'exécution
Date de modification :