Profil de projet — Protection des enfants au Mali



Aperçu 

CA-3-D000833001
9 966 562 $
Right To Play International (CA-CRA_ACR-3888804218)
2015-06-11 - 2020-03-31
Actif
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique

Pays / région 

• Mali (100,00%)

Secteur 

• Politique de l'éducation et gestion administrative :
Politique de l'éducation et gestion administrative (11110) (18,30%)
Formation des enseignants (11130) (18,30%)
• Santé de base : Soins et services de santé de base (12220) (8,30%)
• Droits de la personne :
Droits de la personne (15160) (21,49%)
Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles (15180) (15,31%)
• Infrastructure et services sociaux divers : Services sociaux (16010) (18,30%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (objectif significatif)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif significatif)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif principal)
• Questions touchant les jeunes (objectif principal)
• Réduction des risques de catastrophe (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Nutrition (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Ce projet vise à améliorer la protection et le mieux-être de plus 70 000 enfants les plus vulnérables dans les régions de Kayes, de Mopti et de Sikasso au Mali, notamment en améliorant l’efficacité des systèmes de protection des enfants dans plus de 200 collectivités ciblées. Ce projet vise à accroître les capacités des décideurs et des acteurs locaux à assurer un meilleur respect des droits des enfants. Il met un accent particulier sur les filles et les enfants affectés par le conflit et des pratiques traditionnelles néfastes telles que les mariages précoces, les conditions difficiles du travail dans les mines d'or traditionnelles et la mendicité. Les activités de ce projet comprennent : 1) former 6 000 intervenants (tels que policiers, juges et enseignants) à l’utilisation du Système d’information sur la protection de l’enfant ; 2) former plus de 1 000 décideurs et leaders locaux sur l’importance de la protection des enfants et les risques liés aux pratiques néfastes, incluant l'exploitation, notamment des filles ; 3) former 600 instructeurs communautaires, dont 50 % sont des femmes, ainsi que 300 enseignants et enseignantes, à améliorer les capacités des enfants à exprimer leurs besoins et à prendre des décisions qui les concernent ; 4) donner des fournitures scolaires à 6 000 enfants et réhabiliter 100 salles de classe, 25 espaces de jeux et trois bâtiments afin de favoriser un meilleur accès aux services sociaux de base, particulièrement des filles ; 5) renforcer les structures locales pour les services d’appui psychosocial et récréatifs par le sport et le jeu pour la réhabilitation, la réinsertion et l’orientation des enfants.

Résultats escomptés 

Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) l’accroissement de l’efficacité du système de protection des enfants pour un environnement agréable et respectueux de leurs droits. Cela concerne, particulièrement, les filles, dans les régions de Kayes, Sikasso et Mopti ; 2) la capacité accrue des communautés en vue d’assurer une meilleure protection des enfants, spécifiquement des filles, pendant et après les crises contre les pratiques néfastes dans les régions de Kayes, Sikasso et Mopti ; 3) l’accès accru aux services sociaux de base et à des mesures de réhabilitation et de réinsertion durables. Les bénéficiaires sont les enfants affectés par les crises et ceux qui sont victimes des pratiques néfastes, notamment les filles, dans les régions de Kayes, Sikasso et Mopti.

Résultats atteints 

Les résultats obtenus à la fin du projet (juillet 2021) comprennent : (1) capacités opérationnelles de 39 services techniques locaux et 23 communautés partenaires en charge de la protection de l'enfance renforcées et 200 comités villageois de prévention et d'alerte créés et renforcés ; (2) 100 tables rondes mises en place afin d'échanger et de partager des expériences, de bonnes pratiques et des leçons apprises en appui à la protection de l'enfance ; (3) 1 218 acteurs formels et informels (572 femmes) formés sur les cas de violence, d'abus, d'exploitation et de prévention de la négligence, ainsi que 523 acteurs de la protection de l'enfance (228 femmes) formés sur le plan d'intervention d'urgence des communes pour protéger les enfants vulnérables, en particulier les filles ; (4) capacités de 1 705 décideurs locaux (876 femmes) renforcées en matière de lutte contre les pratiques néfastes et l'exploitation des enfants, en particulier les filles, incluant 975 événements de sensibilisation organisés sur l'élimination du mariage des enfants et de la mutilation des organes génitaux de la femme et de l’excision pour le bénéfice des 200 100 membres de la communauté, y compris des femmes, des enfants et des filles, qui y ont participé ; (5) 700 activités sportives et ludiques axées sur la protection de l'enfance et les droits des enfants organisées, pour le bénéfice des 101 296 membres de la communauté (46 146 femmes) qui ont participé ; (6) 649 enseignants (325 femmes) formés à l'apprentissage basé sur le jeu et centré sur l’enfant en vue d'atteindre et de retenir les enfants touchés par les crises et les pratiques néfastes, en particulier les filles ; (7) 1 175 enfants (531 filles) retirés des sites d'orpaillage et appuyés afin de faciliter leur retour dans le système d'éducation formel ainsi que leur réintégration socio-économique, incluant 272 jeunes (163 filles) ayant bénéficié de la formation professionnelle et 160 jeunes (112 filles) soutenus dans l'entreprenariat des jeunes ; et (8) 600 volontaires communautaires (300 femmes) et 69 formateurs (27 femmes) formés aux ressources de développement holistique de l'enfant, en particulier pour les filles.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Date de la transaction Type Valeur
22-09-2021 Déboursé 488 831 $
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Interventions de type projet
Date de modification :