Profil de projet — Renforcer la profession et les services des sages-femmes en Haïti



Aperçu 

CA-3-D002961001
15 000 000 $
UNFPA - Fonds des Nations Unies pour la population (41119)
2018-03-23 - 2022-11-30
Actif
Affaires mondiales Canada
NGM Amériques

Pays / région 

• Haïti (100,00%)

Secteur 

• Soins en matière de fertilité :
Soins en matière de fertilité (13020) (15,00%)
Planification familiale (13030) (15,00%)
Formation de personnel en matière de population et de santé et fertilité (13081) (70,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (objectif significatif)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif significatif)
• Questions touchant les jeunes (objectif significatif)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Le projet vise à contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale en Haïti en améliorant la santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles dans quatre départements du pays mal desservis (Grande Anse, Sud-Est, Nippes et Nord-Ouest). En plus de s'attaquer aux inégalités entre les sexes, le projet contribue au renforcement de la capacité des femmes et des filles à faire des choix plus éclairés dans l'exercice de leurs droits sexuels et génésiques. Les activités du projet comprennent : 1) former des sages-femmes à l’Institut national supérieur de formation des sages-femmes (INSFSF) et dans deux nouvelles écoles satellites/annexes; 2) déployer ces sages-femmes nouvellement formées pour accroître l'offre et la qualité des services, ainsi que pour stimuler la demande de ces services par une approche communautaire; 3) renforcer le cadre juridique de la profession de sage-femme, notamment en réglementant la profession conformément aux normes internationales. Le projet vise directement 205 014 femmes et filles dont 170 266 sont des femmes en âge de procréer et 34 749 filles de 10 à14 ans.

Résultats escomptés 

Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) disponibilité accrue de sages-femmes bien formées et capables de fournir des soins respectueux des cultures, et des services relatifs à la santé et les droits sexuels et reproductifs de femmes et de filles provenant surtout des régions mal desservies; 2) déploiement accru de sages-femmes dans les institutions de santé au niveau national et surtout dans les zones mal desservies, capables de fournir des services de santé sexuelle et reproductive, de soins obstétricaux d’urgence et des soins essentiels aux nouveaux nés, et ce dans le respect des droits des femmes et de l’environnement; 3) régulation renforcée de la profession de sage-femme pour la prise en compte des droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu'en décembre 2022 : 1) réalisé une couverture nationale de 16.4 % de l’objectif de 20.5 % fixé, pour répondre aux besoins de sages-femmes qualifiées en Haïti, en particulier dans les zones mal desservies ciblées par le projet; 2) opérationnalisé deux structures éducatives et 16 sites de stages pour la formation des sages-femmes; 3) formé 454 étudiantes sages-femmes à l'Institut national supérieur de formation de sages-femmes, depuis le début du projet, sur une cible de 610 sages-femmes; 4) 136 sages-femmes sont nouvellement diplômées dans les secteurs public et privé. Ce qui dépasse l'objectif prévu, soit 79.5 % au lieu de 60 %; 5) 25 sages-femmes ont reçu une formation de sages-femmes formatrices et certifiées selon l’approche par compétences et les techniques de micro-enseignement, avec l'appui de l'Université du Québec à Trois-Rivières; 6) 76,499 femmes enceintes ont utilisé les services de santé sexuelle et reproductive, qui sont hygiéniques et respectueux de leurs droits; 7) 107,751 femmes et filles des communautés mal desservies sont sensibilisées à la santé et aux droits sexuels et reproductifs, soit 80 % de l'objectif visé; 8) 82 % des sages-femmes en 2022 ont rejoint l'Association des infirmières sages-femmes d'Haïti sur un objectif de 50 %.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Interventions de type projet
Date de modification :