Profil de projet — Femmes de courage - Femmes, paix et sécurité



Aperçu 

CA-3-D004223001
4 756 516 $
KAIROS: Canadian Ecumenical Justice Initiatives (CA-CRA_ACR-3108102435)
2018-03-27 - 2023-12-31
Actif
Affaires mondiales Canada
KFM Partenariat&Ops dével international

Pays / région 

• Congo, République démocratique du (25,00%)
• Cisjordanie Gaza (25,00%)
• Soudan du Sud (25,00%)
• Colombie (25,00%)

Secteur 

• Participation démocratique et société civile :
Participation démocratique et société civile (15150) (25,00%)
Droits de la personne (15160) (25,00%)
Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles (15180) (25,00%)
• Prévention et règlement des conflits, paix et sécurité : Dispositifs civils de construction de la paix, et de prévention et de règlement des conflits (15220) (25,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif principal)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif principal)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (activité non orientée)
• Questions touchant les jeunes (activité non orientée)
• Réduction des risques de catastrophe (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Nutrition (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Ce projet vise à permettre aux personnes et aux organisations qui défendent les droits fondamentaux des femmes de participer de façon efficace aux processus de développement, de paix et de sécurité à l’issue d’un conflit en Cisjordanie, en Colombie, en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud. Le projet vise à renforcer la capacité des bénéficiaires à recourir au droit national et aux cadres internationaux des droits de la personne pour défendre et protéger les droits des femmes après un conflit. Parmi les activités du projet : 1) soutien psychosocial et juridique pour aider les survivantes à se rétablir et à obtenir justice pour la violence physique et psychologique qu’elles ont subie; 2) formation des personnes et des organisations qui défendent les droits fondamentaux des femmes, ainsi que d’autres intervenants clés, sur les analyses sexospécifiques et les cadres nationaux et internationaux des droits de la personne, et le renforcement des capacités organisationnelles; 3) établissement ou amélioration des plans d’action nationaux et mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies (RCSNU) sur les femmes, la paix et la sécurité; 4) tenue d’échanges Sud-Sud pour faciliter le réseautage, l’apprentissage mutuel et l’acquisition de compétences. Il est prévu que le projet touche plus de 35?000 bénéficiaires directs (78 % de femmes et 22 % d’hommes) dans les cinq pays ou territoires visés, y compris environ 9?500 survivantes de violence sexiste. De plus, il est prévu que le projet compte 200?000 bénéficiaires indirects (150?000 femmes et 50?000 hommes) à l’échelle nationale, dont des membres de la famille élargie, de la communauté ou de réseaux, des fonctionnaires et d’autres intervenants, ainsi que deux millions de bénéficiaires indirects supplémentaires à l’échelle internationale, par l’entremise de réseaux, de coalitions et des médias sociaux.

Résultats escomptés 

Parmi les résultats escomptés du projet : 1) augmentation de la participation des femmes victimes et survivantes aux processus de paix et de prise de décisions liés à la défense des droits de la personne et aux initiatives de développement à la suite d’un conflit; 2) recours plus efficace par les organisations de la société civile, les défenseurs des droits fondamentaux des femmes, les fonctionnaires et autres intervenants aux lois nationales et aux cadres internationaux des droits de la personne, comme la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies (RCSNU) 1325 et ses résolutions connexes, afin de promouvoir les droits des femmes en situation de conflit; 3) renforcement des capacités et des compétences des personnes et des organisations qui défendent les droits fondamentaux des femmes.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu'en mars 2023 : 1) 729 femmes ayant subi des violences basées sur le genre ont bénéficié de conseils psychosociaux et d’un accompagnement médical; 2) 497 personnes (312 femmes et 185 hommes) ont participé à des ateliers mixtes sur les impacts psychosociaux de la guerre et l’accompagnement efficace; 3) 30 cliniques ont été créées pour offrir un soutien psychosocial aux femmes victimes et survivantes et les orienter vers des services médicaux; 4) 1?585 femmes et 1?032 hommes ont suivi une formation de sensibilisation au genre au cours de 79 séances de formation sur les impacts psychosociaux de la guerre et l’accompagnement efficace; 5) la participation des survivantes de violations des droits de la personne et de violences dans les processus de consolidation de la paix et les mécanismes de prise de décision liés à la défense des droits de la personne a augmenté de 87 % en mars 2022 à 93 % en mars 2023.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Date de la transaction Type Valeur
01-06-2023 Déboursé 496 526 $
12-12-2023 Déboursé 294 878 $
01-03-2024 Déboursé 3 131 $
01-03-2024 Déboursé 43 216 $
31-03-2024 Déboursé 222 826 $
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Interventions de type projet
Date de modification :