Profil de projet — Renforcer la résilience à Cox’s Bazar

Télécharger le profil de projet :

Aperçu

Aperçu

Renforcer la résilience à Cox’s Bazar - Aperçu
CA-3-D004556001
4 000 000 $
OIM - Organisation internationale pour les migrations (XM-DAC-47066)
2018-03-29 - 2020-03-30
Finalisation
Pays / région • Bangladesh (100,00%)
Secteur • Gouvernement et société civile, général
Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles (15180) (70,00%)
• Infrastructure et services sociaux divers
Politiques, planification et administration des services de protection sociale (16011) (15,00%)
• Infrastructure et services sociaux divers
Aide plurisectorielle pour les services sociaux de base (16050) (15,00%)
Marqueur politique • Questions touchant les enfants (objectif significatif)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif significatif)
• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Questions touchant les jeunes (objectif significatif)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
Description et résultats

Description

Ce projet vise à renforcer la résilience des communautés d'accueil du district de Cox's Bazar, bénéficiant environ 116 000 personnes, en majorité des femmes et des filles. Les activités du projet comprennent : 1) le maintien de l'infrastructure sanitaire dans les établissements cibles; 2) l'amélioration de l’approche de la communauté et de l'engagement des groupes cibles à utiliser les établissements de santé sexuelle et reproductive et de soins de santé primaires; 3) la création et l'amélioration d'espaces accueillants les femmes survivantes de violence sexiste; 4) la création et le renforcement d’espaces accueillants les enfants; 5) la création de clubs d’adolescents; 6) la création de centres de formation; 7) la formation d’enseignants; et 8) le renforcement des capacités des organisations locales.

Résultats escomptés

Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) Prestation et utilisation des services de santé sexuelle et reproductive améliorées; 2) Services de protection et mécanismes d'adaptation pour les femmes et les filles vulnérables renforcés; 3) Accès amélioré pour les enfants, filles et garçons, y compris les adolescents, à des environnements d'apprentissage sûrs et sécuritaires; 4) Accès amélioré pour les enfants non scolarisés de 4-14 ans à unapprentissage adaptéà leur développement; 5) Gestion de l'éducation améliorée par les responsables locaux de l'éducation; 6) Conformité améliorée des programmes des organisations non-gouvernementales et du gouvernement local aux normes internationales.

Résultats atteints

Parmi les résultats obtenus jusqu'à la fin du projet (mars 2020) : 1) enregistrement de 5 724 accouchements par du personnel qualifié et en toute sécurité, y compris des césariennes, dans sept établissements de santé créés par le projet; 2) création d'un réseau de 364 agents de santé communautaires (dont 56 Rohingyas et 308 membres de la communauté d'accueil) pour diffuser des messages de porte-à-porte visant à modifier les comportements et encourager la recherche opportune d'une assistance professionnelle dans les établissements de santé; 3) 50 421 femmes enceintes (dont 50 % sont issues des communautés d'accueil) ont reçu des soins prénatals, tandis que 9 425 mères (dont 52 % sont issues des communautés d'accueil) ont reçu des soins postnatals; 4) 149 accoucheuses traditionnelles (AT) ont reçu une formation sur les conditions d'orientation des mères enceintes vers les établissements de santé ; 550 cas de grossesse compliquée ont été orientés avec succès par les AT vers des accouchements plus sûrs; 5) 459 agents de santé communautaires ont reçu une formation formelle sur les droits en matière de sexualité, de reproduction et de santé (DSSR), ce qui a permis à 450 718 femmes de disposer d'informations sur les DSSR; 6) 1 329 personnes (dont 8 294 dans les camps et 6 151 dans les communautés d'accueil) ont reçu une formation sur les concepts de base de la violence fondée sur le genre; 7) 915 personnes, identifiées comme victimes de la traite ou survivantes de la violence fondée sur le genre, ont reçu un soutien individuel de gestion de cas et des services multisectoriels, tels qu'une assistance médicale, un abri temporaire, ainsi qu'une aide à la création de moyens de subsistance ou de revenus; 8) 6 120 adolescents (dont 52% de filles) ont reçu une aide au développement de compétences de vie par le biais des 101 clubs d'adolescents fondés par le projet (dont 74 sont situés dans les camps de réfugiés rohingyas et 27 dans les communautés d'accueil); 9) création de 16 espaces sûrs pour les femmes et les filles et de 40 comités communautaires de protection de l'enfance pour une réponse continue aux besoins des femmes et des filles. Cela inclut l'identification des enfants vulnérables et leur orientation vers des prestataires de services; 10) dans le cadre de la composante éducation, 3 174 enfants âgés de 4 à 14 ans (dont 51 % de filles) ont pu accéder à une éducation non formelle dans 53 centres d'apprentissage établis dans les camps de réfugiés rohingyas et les communautés d'accueil environnantes; 11) 546 femmes (dont 351 de la communauté d'accueil et 195 Rohingyas) ont bénéficié d'une formation intégrée dans le domaine des affaires, des connaissances financières et d'un soutien pour l'accès aux marchés locaux. Les composantes de la formation comprenaient également la confection de vêtements, la fabrication d'objets artisanaux et la transformation des aliments. Les bénéficiaires ont également reçu des outils/équipements pour des activités génératrices de revenus et de petites subventions en espèces pour le démarrage d'entreprises. Parmi les femmes de la communauté d'accueil, 93, qui sont très pauvres, ont reçu des biens transférables (tels que des vaches, des chèvres et des volailles) pour générer des revenus pour le ménage; 12) 195 femmes rohingyas ont reçu des outils pour démarrer leurs petites entreprises, y compris des ustensiles de cuisine, des bouteilles de gaz de pétrole liquéfié et des cuisinières avec des accessoires pour accélérer la transformation des aliments. Elles ont également reçu des machines à coudre avec des accessoires pour générer des revenus.

Finances

Finances


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Information reliée

Information reliée

Renforcer la résilience à Cox’s Bazar - Information reliée
Liens reliés
Divulgation proactive
Site web du partenaire — OIM - Organisation internationale pour les migrations
Affaires mondiales Canada
OGM de l'Asie
Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Bilatéral
Interventions de type projet
Légende

Les cercles colorés indiquent le nombre de points de repère à proximité. D’un simple clic sur le cercle vous changez d’échelle pour accéder à l’information sur les projets.

2 à 9 points de repère 10 à 99 points de repère 100 à 999 points de repère 1 000 à 9 999 points de repère
Point de repère


Note : La Banque de projets donne accès aux données publiées par Affaires mondiales Canada selon le standard de l’Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA). Elle n'est pas conçue pour des fins de rapports officiels, mais pour fournir des renseignements sur les projets internationaux passés et actuels.

Date de modification: