Profil de projet — Quand elle dirige, tout le monde réussit - Sénégal



Aperçu 

CA-3-P006851001
4 177 798 $
Tostan Inc
2019-03-27 - 2024-07-31
Actif
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique

Pays / région 

• Sénégal (100,00%)

Secteur 

• Santé de base : Éducation sanitaire (12261) (6,00%)
• Politique en matière de population/santé et fertilité : Politique/programmes en matière de population et gestion administrative (13010) (4,00%)
• Décentralisation et soutien aux administrations infranationales :
Décentralisation et soutien aux administrations infranationales (15112) (5,00%)
Participation démocratique et société civile (15150) (14,00%)
Droits de la personne (15160) (26,00%)
Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles (15180) (20,00%)
• Prévention et règlement des conflits, paix et sécurité : Dispositifs civils de construction de la paix, et de prévention et de règlement des conflits (15220) (20,00%)
• Banques et services financiers : Intermédiaires financiers du secteur informel et semi-formel (24040) (5,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif principal)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif principal)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif significatif)
• Questions touchant les jeunes (objectif significatif)
• Réduction des risques de catastrophe (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Nutrition (objectif significatif)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Le projet cherche à promouvoir les femmes et les filles en tant qu’agentes de changement pour améliorer leur propre bien-être et celui de leurs communautés, en vue d’abandonner les pratiques néfastes telles que les mariages d'enfants, précoces et forcés et les mutilations génitales féminines dans quatre régions du Sénégal (Tambacounda, Kolda, Kédougou et Sédhiou). Ceci est réalisé par le biais du Programme d'autonomisation des communautés (CEP), qui met l'accent sur l'égalité des sexes et les droits de la personne et offre des classes sur la paix et la sécurité. Les activités du projet comprennent: 1) la formation des animateurs et des superviseurs sur la manière de gérer des cours et des programmes d’éducation non formelle dans les communautés; 2) dispenser aux femmes et aux filles une formation aux droits de la personne, à la démocratie et à la bonne gouvernance, à la santé et à l’hygiène, ainsi qu’à l’alphabétisation et au calcul, à la médiation de conflits pacifiques, ainsi qu’au leadership et à la participation des femmes; 3) fournir une formation aux autorités locales sur leurs rôles et responsabilités, les droits de la personne et la budgétisation sensible au genre; 4) organiser des séminaires de partage et de formation sur les questions liées à l'égalité des sexes avec les dirigeants religieux et locaux; 5) organiser des réunions intervillageoises sur des sujets tels que les droits de la personne, les pratiques préjudiciables et l'égalité des sexes; 6) mener des campagnes de mobilisation sociale dans les communautés, en plus des forums de jeunes, sur les questions relatives aux droits de la personne et à l'égalité des sexes; 7) diffuser des programmes radiophoniques sur les droits de l'a personne et l'égalité des sexes; 8) établir des comités de gestion de communauté et des comités de paix et les former à leurs rôles et responsabilités, aux droitsde la personne, à la protection des enfants, à la médiation pacifique de conflits, à la gestion de projets et à la mobilisation sociale pour promouvoir l'égalité des sexes; 9) partager les résultats du projet avec les communautés, les autorités locales et les comités départementaux de protection de l'enfant tout au long du cycle du projet; 10) fournir des fonds pour des activités génératrices de revenus pour les femmes. Le projet bénéficie directement à 6 300 femmes et filles, et 2 700 hommes et garçons dans les classes du programme, ainsi qu'à 6 300 femmes et filles et à 2 700 hommes et garçons pour les formations sur la paix et la sécurité. Le projet affecte indirectement la vie de plus de 50 000 femmes. À la fin de ce projet, 200 communautés devraient s’être publiquement engagées à abandonner les pratiques néfastes et à protéger les droits des femmes et des filles.  

Résultats escomptés 

Les résultats escomptés de ce projet comprennent: 1) respect accru et promotion accrue des droits des femmes et des filles par les communautés et les autorités locales; 2) une action accrue pour mettre fin à la violence sexiste et aux pratiques préjudiciables, telles que les mutilations génitales féminines et les mariages d'enfants, précoces et forcés, qui ont un impact négatif disproportionné sur les femmes et les filles; 3) une participation et un leadership accrus des femmes et des filles dans les activités économiques et les processus de paix dans les communautés participantes.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2022 : 1) les communautés ont mené 4 753 actions pour lutter contre les pratiques néfastes. Entre autres, ils ont mené des campagnes de sensibilisation sur le mariage des enfants, sur l’excision, sur le respect du calendrier vaccinal, sur la transmission des maladies et sur la prise en charge d'enfants victimes d’abus; 2) sensibilisés 9 992 personnes, dont 5 777 femmes et filles et 4215 hommes et garçons, sur les droits de la personne. Les femmes et les filles connaissent désormais davantage leurs droits et participent de manière plus informée aux échanges de la communauté sur les thématiques qui les concernent. Les hommes et les garçons sont, quant à eux, davantage ouverts à les écouter et à prendre en compte leurs besoins et leurs points de vue dans les processus de prise de décision communautaire; 3) les neuf collectivités territoriales bénéficiaires ont pris l’initiative d’élaborer un budget avec la participation des membres des communautés, ce qui s’est traduit par une meilleure prise en compte de leurs besoins dans les services et programmes publics ; 4) fourni une formation à 4 535 personnes, dont 2 439 femmes et 1 062 filles, sur le calcul, la gestion financière et l’étude de faisabilité en vue de leur fournir les connaissances et les compétences requises pour trouver une activité génératrice de revenus. De ce nombre, 3191 personnes, dont 75% de femmes et de filles ont reçu du financement pour démarrer leur activité.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 113 733 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Interventions de type projet
Date de modification :