Profil de projet — Soutenir la transition, la rétention et la formation des jeunes femmes et des jeunes filles



Aperçu 

CA-3-P007216001
11 927 412 $
CARE Canada (CA-CRA_ACR-0010011116)
2020-02-27 - 2025-03-31
Actif
Affaires mondiales Canada
KFM Partenariat&Ops dével international

Pays / région 

• Zimbabwe (100,00%)

Secteur 

• Éducation secondaire : Enseignement secondaire (11320) (100,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif principal)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif significatif)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif significatif)
• Questions touchant les jeunes (objectif significatif)
• Réduction des risques de catastrophe (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (objectif significatif)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Nutrition (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)

Description 

Le projet vise à renforcer les capacités des adolescentes et des jeunes femmes, ainsi que le système éducatif plus large qui les soutient. Le projet cible les barrières socio-économiques qui sont aggravées par la crise persistante au Zimbabwe, interdisant l'engagement soutenu des filles dans leurs études secondaires et/ou leurs formations, et leur transition réussie vers l'âge adulte. Les activités du projet comprennent : 1) la mise en place de mécanismes pour diffuser des campagnes de sensibilisation et d'information, tels que des groupes d'actions d'analyse sociale et des plateformes de pairs ; 2) la facilitation d'espaces sûrs dans les écoles et les communautés pour que les filles puissent discuter de la santé sexuelle et reproductive des adolescents ; 3) le développement d'un programme de mentorat et d'un réseau de femmes et de filles pour un soutien professionnel, scolaire, psychosocial et de leadership ; 4) le renforcement des compétences et des capacités de plaidoyer pour les filles et les garçons afin d'inciter les autorités scolaires à répondre à leurs besoins et à leurs droits, y compris ceux des filles et des garçons handicapés. Le projet vise à rassembler le système communautaire scolaire (écoles, comités de développement scolaire, parents, apprenants femmes et hommes, dirigeants locaux, autorités aux niveaux local et national) afin de définir leur propre vision et plan pour construire des écoles et des systèmes résilients, adaptés au contexte zimbabwéen, qui soient conscients des risques, sûrs et innovants. Ce projet travaille en partenariat avec l'Institut Coady, qui s'est engagé à réduire la pauvreté et à transformer les sociétés en renforçant les économies locales, en construisant des communautés résilientes et en promouvant la responsabilité sociale et la bonne gouvernance.

Résultats escomptés 

Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) la réduction de la prévalence des normes de genre nuisibles et des obstacles socio-économiques à l'éducation et à la formation continues ; 2) l’amélioration de l'offre de services éducatifs inclusifs, équitables, sûrs, résilients et prêts pour les catastrophes par les structures nationales, sous-nationales et locales de gouvernance de l'éducation ; 3) l’amélioration de l'offre d'opportunités de formation technique et professionnelle pertinentes, diversifiées et accessibles.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu’en mars 2023 : 1) une baisse du taux d'abandon des filles quittant l'école pour un emploi en raison d'obstacles financiers, de 29,4 % à 10,8 %; 2) 88 % des ménages interrogés ont utilisé les revenus des associations villageoises d'épargne et de prêt pour payer les frais de scolarité. Cela reflète une amélioration des attitudes à l'égard du financement de l'éducation des filles; 3) l'évaluation post-formation a montré que 95 % des enseignants ont amélioré leur connaissance de l'éducation inclusive et sensible au genre, ce qui a permis d'améliorer la planification et l'enseignement; 4) le taux d'inscription des femmes à des formations techniques est passé de 30 % à 62 %. Les étudiantes encadrées ont fabriqué des produits commercialisables, notamment des portails coulissants et des serrures de porte, et ont utilisé les revenus pour poursuivre leur formation.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 1 250 000 $
Transactions
Date de la transaction Type Valeur
12-04-2024 Déboursé 1 250 000 $
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Interventions de type projet
Date de modification :