Profil de projet — Appui multisectoriel pour la relance après la COVID-19 au Sénégal



Aperçu 

CA-3-P009464001
19 982 049 $
UNICEF - Fonds des Nations Unies pour l'enfance (41122)
2021-03-24 - 2023-12-31
Actif
Affaires mondiales Canada
WGM Afrique

Pays / région 

• Sénégal (100,00%)

Secteur 

• Enseignement primaire :
Enseignement primaire (11220) (31,00%)
Éducation pour une meilleure qualité de vie pour les jeunes et les adultes (11231) (4,00%)
• Santé, général : Politique de la santé et gestion administrative (12110) (5,00%)
• Soins et services de santé de base :
Soins et services de santé de base (12220) (3,00%)
Nutrition de base (12240) (1,00%)
Éducation sanitaire (12261) (8,00%)
Formation de personnel de santé (12281) (4,00%)
• Santé : Contrôle du COVID-19 (12264) (5,00%)
• Politique/programmes en matière de population et gestion administrative :
Politique/programmes en matière de population et gestion administrative (13010) (7,00%)
Statistiques et données démographiques (13096) (5,00%)
• Eau et assainissement : Approvisionnement en eau potable - dispositifs de base (14031) (5,00%)
• Gouvernement et société civile, général : Élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles (15180) (7,00%)
• Services sociaux :
Services sociaux (16010) (2,00%)
Politique de l'emploi et gestion administrative (16020) (5,00%)
Aide plurisectorielle pour les services sociaux de base (16050) (8,00%)

Marqueur politique 

• Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (objectif significatif)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Questions touchant les enfants (objectif principal)
• Questions touchant les jeunes (objectif principal)
• Réduction des risques de catastrophe (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
• Nutrition (objectif significatif)
• Les TIC comme outils de développement (objectif significatif)

Description 

Ce projet vise à améliorer le bien-être des enfants les plus vulnérables, en particulier les filles et les adolescentes, en soutenant la relance et l’amélioration de la qualité des services essentiels en santé et nutrition, en éducation et protection des enfants dans la foulée de la pandémie COVID-19. Cette pandémie a créé une discontinuité et des retards de service avec un impact accru sur les populations les plus vulnérables. Ce projet vise également à réduire les inégalités de genre et à soutenir l’autonomisation des femmes et des filles pour accroître leur résilience aux crises et renforcer leur rôle au niveau social, économique et communautaire. Ce projet contribue aussi à une meilleure planification, gestion, coordination et réponse concertée à la crise actuelle, tout en jetant les bases d’une gestion plus efficace des crises futures. Les activités de ce projet comprennent : 1) renforcer les capacités du personnel, les structures et les établissements de santé, d’éducation et de protection des enfants par la formation, la provision d’équipement, l’approvisionnement et la distribution d’intrants nutritionnels essentiels; 2) mettre en place de dispositifs exceptionnels pour répondre aux défis spécifiques occasionnés par la pandémie tels que l’appui financier pour palier au risque de déscolarisation des enfants, la réinsertion scolaire, et l’enregistrement à l’état civil des enfants non déclarés; 3) renforcer les compétences et la résilience des femmes et des filles à participer et à diriger des initiatives d’engagement civique, de plaidoyer pour leurs droits, d’entreprenariat, et de prise de décision au sein de leurs collectivités; 4) renforcer les structures et les dispositifs intra et intersectoriels pour la prise de décision au niveau central et déconcentré basée sur des données probantes, et tenant compte des spécificités de genre afin de mieux répondre aux défis exacerbés par la crise sanitaire.

Résultats escomptés 

Les résultats escomptés de ce projet comprennent : 1) accès amélioré à des services sociaux de qualité en santé et nutrition, éducation et protection de l’enfant impliquant les communautés, face à l’impact de la pandémie COVID-19; 2) résilience améliorée des femmes et des filles au sein de leurs communautés face à l’impact de la pandémie COVID-19; 3) suivi et coordination améliorée et sensible au genre des réponses sectorielles face à l’impact de la pandémie COVID-19.

Résultats atteints 

Parmi les résultats obtenus jusqu’au mars 2023 : 1) 30,784 élèves de huit régions, dont 57% filles, ont bénéficié d’une remédiation scolaire, c’est-à-dire un dispositif pédagogique mis en place après l’évaluation des élèves pour combler des lacunes et corriger des apprentissages erronés; 2) 1,602,360 enfants ont bénéficié d’un programme de soins intégré portant sur les consultations post-natales, le dépistage de la malnutrition, la prise en charge des maladies de l’enfance (PCIME), le déparasitage et la supplémentation en Vitamine A; 3) 30,784 enfants additionnels ont joint les classes passerelles dans 187 sites; 4) 4,784 enfants victimes de violences, abus et pratiques néfastes ont eu accès à un service de santé, un service social, une assistance psychosociale ou un service judiciaire; 5) 195 structures sanitaires ont un dispositif formel d’appui à l’enregistrement des naissances en liaison avec les services d’état civil dans les zones d'intervention; 6) 20,677 jeunes, parmi lesquels 8,040 filles, 6,014 élèves de classes passerelles, 6,721 élèves de Daaras (écoles coraniques), 7,542 élèves de classes communautaires et 400 élèves de Formation Professionnelle et Technique, ont bénéficié d’actions d’éducation alternative en littéralité et calcul; 7) réalisé des guides d'autoprotection à l’intention des enfants, familles et éducateurs; 8) redynamisé le réseaux des femmes enseignantes et des clubs des jeunes filles leaders; 9) appuyé 16 comités départementaux de protection de l’enfant (CDPE) de la zone cible du projet pour renforcer le rôle qu’ils jouent au niveau local dans la coordination des acteurs de la protection; 10) 17,949 filles ont bénéficié du programme national d’apprentissage de la lecture en langues nationales; 11) 2,407 structures éducatives ont un dispositif opérationnel de détection et de régularisation à l’état civil des élèves sans actes de naissance; 12) 144,401 personnes, dont 55,437 filles, 38,776 garçons, 29,118 femmes et 21,070 hommes ont été sensibilisées sur la violence, les abus et pratiques néfastes.

Budget et dépenses 


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Pourcentages des pays par secteur
Type de financement Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Type de collaboration Bilatéral
Type d'aide Interventions de type projet
Date de modification :