Profil de projet — Appui à la santé maternelle et périnatale par la formation initiale et continue

Télécharger le profil de projet :

Aperçu

Aperçu

Appui à la santé maternelle et périnatale par la formation initiale et continue - Aperçu
CA-3-S065319001
1 437 864 $
Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (CA-CRA_ACR-2108099045)
2011-05-30 - 2013-03-28
Fermé
Pays / région • Haïti (100,00%)
Secteur • Santé, général
Éducation et formation médicales (12181) (10,00%)
• Santé de base
Formation de personnel de santé (12281) (90,00%)
Marqueur politique • Égalité entre les sexes (objectif significatif)
• Durabilité de l'environnement (thème transversal) (objectif principal)
• Questions touchant les enfants (objectif significatif)
• Questions touchant les jeunes (objectif significatif)
• Désertification (activité non orientée)
• Questions touchant les Autochtones (activité non orientée)
• Biodiversité (activité non orientée)
• Changement climatique (activité non orientée)
• Les TIC comme outils de développement (activité non orientée)
• Développement participatif/Bonne gouvernance (activité non orientée)
• Questions urbaines (activité non orientée)
• Adaptation au changement climatique (activité non orientée)
• Développement du commerce (activité non orientée)
• Questions touchant les personnes handicapées (activité non orientée)
Description et résultats

Description

Le projet contribue à la reconstruction du système de santé haïtien à travers le développement d’une masse critique de ressources humaines ayant les connaissances, les compétences et l'expérience pertinente nécessaires pour répondre de manière satisfaisante aux besoins du pays en matière de santé maternelle et périnatale. Il vise à renforcer les capacités cliniques des professionnels de la santé (diplômés, stagiaires et résidents en obstétrique et gynécologie et autres professionnels) d’offrir des soins de santé maternelle et périnatale conformes aux standards internationaux afin de diminuer la mortalité et morbidité maternelle et néonatale en Haïti. Les activités du projet comprennent : i) la production et la diffusion de lignes directrices cliniques sur la prise en charge des complications obstétricales et néonatales; ii) le renforcement des capacités de quatre universités à offrir des stages, notamment l’Université d'État d'Haïti, Notre-Dame, Quisqueya et Lumière; iii) la formation de 360 finissants, stagiaires et résidents, ainsi que de 160 professionnels en exercice en matière de soins obstétricaux et néonataux d’urgence.

Résultats atteints

Parmi les résultats obtenus à la fin du projet (mars 2013) : Cinq lignes directrices sur la prise en charge des complications obstétricales et néonatales ont été développées ou mises à jour, validées par le ministère de la Santé et distribuées aux quatre hôpitaux universitaires et autres établissements de santé partout au pays, pour améliorer la qualité de la prise en charge des complications obstétricales et néonatales. Cette composante du projet a renforcé les compétences techniques de neuf professionnels de la santé dont cinq cadres du ministère de la Santé, qui ont désormais l’expertise nécessaire pour faciliter la production, la révision et la validation des lignes directrices cliniques pour guider la pratique obstétricale en Haïti. Le projet a également contribué au développement du cours d’obstétrique d’urgence GESTA-Haïti (Gestion du travail et de l’accouchement-Haïti) adapté au contexte haïtien et intégrant les lignes directrices révisées. Une trentaine de professeurs d’obstétrique ont bénéficié d’ateliers sur de nouvelles approches pédagogiques et ont développé quatre modules d’enseignements centrés sur les lignes directrices révisées et des principes pédagogiques interactifs. Près de 500 futurs médecins (331 finissants, 86 internes, 81 résidents) et une masse critique de ressources dans les quatre hôpitaux universitaires (148 professionnels de la santé, représentant plus de 90 % des professionnels œuvrant dans les maternités de ces hôpitaux) ont mis à niveau leurs connaissances et leurs compétences en matière d’obstétrique d’urgence. De plus, grâce au projet, la Société haïtienne d’obstétrique et de gynécologie (SHOG) a pu renforcer son leadership. Dix-neuf nouveaux instructeurs GESTA ont été formés, ce qui permet à la SHOG d’offrir aux professionnels de la santé des opportunités de formation régulières. Avec plus de 600 professionnels de la santé formés, avec l'établissement de lignes directrices cliniques de haute qualité, avec des professeurs bien préparés et des superviseurs de stages prêts à transmettre leurs connaissances et leurs compétences aux générations futures, cette initiative a renforcé la capacité du système de santé à répondre aux besoins des femmes haïtiennes en matière de santé maternelle, et à réduire le taux de mortalité et de morbidité des mères et des nouveau-nés en Haïti.

Finances

Finances


Budget original 0 $
Décaissements prévus 0 $
Transactions
Date de la transaction Type Valeur
18-07-2013 Déboursé (116 828 $)
Pourcentages des pays par secteur
Information reliée

Information reliée

Appui à la santé maternelle et périnatale par la formation initiale et continue - Information reliée
Liens reliés
Site web du partenaire — Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
Divulgation proactive
Affaires mondiales Canada
KFM Partenariats innovation et develop
Don hors réorganisation de la dette (y compris quasi-dons)
Bilatéral
Personnel du pays donneur
Légende

Les cercles colorés indiquent le nombre de points de repère à proximité. D’un simple clic sur le cercle vous changez d’échelle pour accéder à l’information sur les projets.

2 à 9 points de repère 10 à 99 points de repère 100 à 999 points de repère 1 000 à 9 999 points de repère
Point de repère


Note : La Banque de projets donne accès aux données publiées par Affaires mondiales Canada selon le standard de l’Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA). Elle n'est pas conçue pour des fins de rapports officiels, mais pour fournir des renseignements sur les projets internationaux passés et actuels.

Date de modification: